+33 03 27 28 85 92   Mon espace client

Test Analyse Transactionnelle

Ce test de personnalité permet de comprendre vos comportements, votre façon de penser, d'agir et de communiquer.

Les résultats commentés vous permettront d'agir sur ceux-ci pour gagner en efficacité.

Connectez-vous, pour passer ce test

Aussi appelé Egogramme et Position de vie

Test AT

l'Analyse Transactionnelle en résumé

Ce test comporte 2 évaluations :

  • l'Egogramme
  • Positions de Vie

Il est accompagné d'un fichier d'explications claires et synthétiques sur l'Analyse Transactionnelle.

Vos résultats, avec les commentaires associés (et le fichier d'explications) vous permettront de comprendre vos comportements, votre manière de penser, d'agir et d'entrer en relation avec les autres


Le sommaire

1- LES CHOIX DE COMPORTEMENT : LES ETATS DU MOI

1.1 Les ETATS DU MOI
1.1.1 L'état du moi : Parent
1.1.2 L'état du moi : Adulte
1.1.3 L'état du moi : Enfant
1.1.4 Aspects positifs et négatifs de chaque état du moi :
1.2 COMPARAISON DES ETATS DU MOI
1.2.1 PARENT NORMATIF
1.2.2 PARENT NOURRICIER
1.2.3 ENFANT SPONTANE
1.2.4 ENFANT ADAPTE SOUMIS
1.2.5 ENFANT ADAPTE REBELLE
1.2.6 L'ENFANT CREATEUR
1.2.7 L'ADULTE
1.3 LES ETATS DU MOI ET LA RESOLUTION DE PROBLEMES
1.3.1 Parent Normatif
1.3.2 Parent Nourricier
1.3.3 Enfant Spontané
1.3.4 Enfant adapté
1.3.5 Enfant créateur
1.3.6 Adulte

2- VOTRE POSITION DE VIE

2.1 + -  (OK / non OK) ou   JE +  TU -.
2.2 + +  (OK /OK)  ou  JE+  TU+.
2.3 - -  (non OK / non OK)  ou  JE - TU -
2.4 - +  (non OK / OK) ou  JE - TU +
2.5 LES GAGNANTS ET LES PERDANTS

3- LES POSITIONS DE VIE et LES ETATS DU MOI

3.1 La position de vie  + -  à position de domination.
3.2 La position de vie  - +  à position de dominé.


LES CHOIX DE COMPORTEMENT

Une personne observée pendant un laps de temps suffisant peut montrer des comportements complètement contradictoires. Nous changeons de comportement, d'expression, de ton très vite.  Le concept d'états du moi explique cette capacité humaine de changement par cette théorie de la communication qu'est l'Analyse Transactionnelle.

Les états du moi

C'est le concept le plus connu et le plus important de l'analyse transactionnelle. Il repose sur la division de la personnalité en 3 états : le Parent, l'Adulte et l'Enfant. Ce sont des systèmes de pensées, d'émotions et de comportements liés aux différentes étapes du développement de l'individu. Les états du moi Parent et Enfants comportent aussi des divisions :

Le Parent Normatif (ou « critique ») comprend les jugements de valeur et les normes sociales.
Le Parent Nourricier comprend les recettes et les façons de prendre en charge et d'assumer des responsabilités.
L'Adulte comprend les traitements des informations, des faits, des idées, des probabilités.
L'Enfant Adapté, Rebelle ou Soumis, comprend les réflexes conditionnés.
L'Enfant Créateur ou le Petit Professeur, comprend les intuitions, les idées magiques.
L'Enfant Spontané comprend les sensations et les émotions.

L'état du moi : Parent

Il comprend les pensées, les émotions et les comportements que l'individu a appris de sources extérieures de figures d'autorité, et principalement de ses propres parents.
Origine du Parent : façon dont un individu a enregistré les systèmes de pensées, d'émotions et de comportements de personnes importantes connues, dans son enfance, c'est-à-dire ses parents  et les personnes  dont il  a suivi l'exemple.  L'enregistrement du Parent se poursuit toute la vie et ceci sur la trajectoire définie par les premiers enregistrements faits dans l'enfance, sauf remise en question toujours possible, sous la pression conjointe de l'Enfant et de l'Adulte (réajustement du Parent).   Ainsi, lorsqu'une personne est «dans» son Parent, elle reproduit les attitudes et les comportements qu'elle a empruntés aux figures parentales qui l'ont marquée dans le passé proche ou lointain : patron, professeur, père, mère.

L'état du moi : Adulte

Il n'a rien à voir avec l'âge mais concerne plutôt le domaine du pensé.  Il  est  orienté  sur  la  « réalité »  objective :  il  recueille,  enregistre  et  utilise  les informations de toutes origines.  Il  se  sert  de  ces  informations  pour  énoncer  des  faits,  calculer  des  probabilités, prendre des décisions,  préciser ses objectifs, évaluer ses  résultats.   Ceci veut dire que si l'Adulte a des informations insuffisantes ou inexactes, il ne pourra apprécier correctement la réalité extérieure.

L'état du moi : Enfant

Il  concerne  le  domaine  du   senti,   et  comprend  les besoins, les sensations et les émotions qui apparaissent naturellement chez une personne.  Il contient également l'enregistrement des expériences et comportements « anciens » provenant de l'enfance et la façon dont il y a réagi.

L'origine de l'Enfant

L'enfant est le premier état du moi à apparaître.  Il éprouve sous forme de sensations externes ou internes tous les besoins et désirs et  contient  les enregistrements des sensations et des émotions éprouvées dans l'enfance.
C'est ce qui explique le conditionnement ; ce qui fait qu'une personne va vers ce qui a été associé à ses plaisirs et fuit ce qui a été associé à ses souffrances.
Le re-conditionnement permanent de l'Enfant sous la gouverne de l'Adulte est une condition du développement de l'individu. Lorsqu'une personne est « dans son Enfant », elle peut donc vivre soit ses sensations et ses émotions présentes,  soit revivre des sensations et des émotions venant de son passé.

Le  Parent

C'est le domaine de l'appris, il comprend :
- Ce que la personne a copié des paroles et des actes de ses parents et autres figures d'autorité. Ces enregistrements sont disponibles quand le  temps  manque ou  les  informations  manquent  pour  élaborer  une réponse raisonnée.
- Les valeurs et traditions que la personne a enregistrées dans son environnement.
- Les enseignements que la personne a tirés de son expérience  (généralités et principes). Ces enseignements   constituent un cadre de référence.

On distingue 2 parties :
Le Parent Normatif :  Ensemble des valeurs (les scénarios culturels et familiaux), des a priori (positifs et négatifs). Il dit à l'Enfant ce qu'il doit faire et facilite l'exécution automatique des tâches répétitives et pose des limites protectrices tantôt appropriées, tantôt abusives. 

Le Parent Nourricier :   Il contient l'ensemble des façons de faire, des « recettes (copiées dans l'environnement).
Il dit à l'Enfant comment faire ce qu'il doit faire. Il l'encourage, lui donne la chaleur et les soins dont il a besoin pour vivre, ainsi que la permission de vivre et de croître. A l'extrême, il fait à la place, « couve », et surprotège. 
Les enregistrements existants à l'intérieur du Parent peuvent être ou non adaptés à la survie et à l'épanouissement de la personne. Ils lui sont quelquefois nettement nuisibles (par exemple lorsqu'ils sont abusifs ou contradictoires).

L'Adulte :   C'est le domaine du pensé. L'Adulte collecte les informations nécessaires, internes ou externes. Il les analyse et tire les conclusions rationnelles ou détermine des probabilités. Souvent appelé l'Ordinateur, l'Adulte appréhende la réalité sans affectivité (Enfant) et sans jugement de valeur ni prise en charge (Parent). Son fonctionnement est logique. 

L'Enfant :   C'est le domaine du senti.
 Il contient :

  • Les sensations et les émotions naturelles
  • Les enregistrements des sensations et des émotions passées.

On distingue 3 parties à l'intérieur de l'Enfant :
L'Enfant Spontané : Il dit ce qu'il veut quand il le veut. Il exprime les besoins les plus fondamentaux, en réaction directe au plaisir et à la souffrance.    Au-delà des besoins physiologiques et des sensations (plaisir et souffrance).
Son comportement est gouverné par les quatre émotions fondamentales (la peur, la tristesse, la colère, la joie).

L'Enfant Adapté : Sous l'influence d'un Parent (le sien ou celui de quelqu'un d'autre), il s'exprime chaque fois que nous agissons dans le but d'obtenir des « grandes personnes », (réelles ou imaginaires) de notre entourage, qu'elles réagissent d'une certaine façon.
Il  s'agit  de  l'Enfant  Adapté  Soumis  si  l'objectif est  de  vivre  en harmonie avec elles, d'obtenir leur approbation ou de se soumettre.
Ce sera l'Enfant Adapté Rebelle si la personne agit contre les directives parentales, dans le but d'obtenir de l'attention à défaut d'affection ou réagit à un Parent abusif.

L'Enfant Créateur (ou Petit Professeur) : Il est la source de créativité et d'innovation  (pensée élaborée lorsque le petit enfant ne disposait pas encore d'un véritable  langage). Elle est intuitive, voire magique.  Ses réponses sont quasi instantanées.   Il a pour inconvénient d'être illogique ou incohérent, de prendre ses désirs pour des  réalités ou d'avoir un fonctionnement fantasmatique.

Aspects positifs et négatifs de chaque état du moi :

Parent Nourricier positif : il conseille, protège, soutient et donne des permissions.
Parent Nourricier négatif : il surprotège, couve, étouffe et freine.

Parent Normatif positif : il pose des limites, des droits et des devoirs, et veille à leur application.
Parent Normatif négatif : il dévalorise, il limite, il stérilise.

Enfant Adapté positif : il se protège, apprend, se défend et réagit.
Enfant Adapté négatif : il s'autodétruit, il se dévalorise, il provoque.

Enfant Spontané positif : il est vivant, libre, naturel.
Enfant Spontané négatif : il peut blesser, ne tient pas compte de la réalité sociale.

Enfant Créateur positif : il «pige» vite, il invente des solutions nouvelles et trouve des raccourcis.
Enfant Créateur négatif : il prend ses désirs pour des réalités, vit dans un monde magique et est prisonnier de ses jeux...

Adulte négatif : son mauvais fonctionnement, son non-fonctionnement ou son fonctionnement exclusif peuvent être considérés comme négatifs.
Adulte positif : résout des problèmes, prévoit, prend du recul.

Il  est  important  d'apprécier et de savoir se servir de tous  ses  états  du Moi  en tenant compte des paramètres suivants

  1. Du degré d'urgence (dans l'urgence, les explications adultes sont peut-être de trop. La panique de l'enfant doit être retenue, etc..)
  2. Des personnes (être protecteur avec certains individus et laisser de l'indépendance à d'autres).
  3. De la tâche à accomplir (si vous avez un objectif, tous les états du moi peuvent être sollicités).

COMPARAISON DES ETATS DU MOI

PARENT NORMATIF

COMPORTEMENT GENERAL : prescripteur, directif, protecteur, emprunté aux parents et à la culture.
ATTITUDES PHYSIQUES : bras croisés et menton rentré, tête en arrière, dos droit et rigide, sourcils froncés, doigt tendu, regards par-dessus les lunettes, attitude de jugement ou d'évaluation, la tête appuyée sur la main avec un doigt sur la bouche et un doigt levé le long de la joue. Peut être froid, méprisant, dominateur.
VOIX : assurée, autoritaire, péremptoire, critique, indignée, tranchante, dégoûtée, intimidante, emphatique, en colère, énergique.
EXPRESSIONS VERBALES : les proverbes, phrases sentencieuses, slogans, maximes et citations moralisantes
MOTS : c'est bien, c'est mal, discipline, moral, immoral, valeurs, idiot, bon, pertinent, ridicule, sain, normal-anormal, défauts-qualités, soigné, responsable-irresponsable, juste-injuste, vrai-faux, tu dois, tu devrais, il faut, il faudrait, important, toujours, jamais, vraiment.
CONTENU : jugements de valeur, normes, morale, règles de conduite, principes, définitions, éthique, limites.
ORIGINE : sociale et culturelle.
ATTITUDES PAR RAPPORT A DES FAITS ET DES PERSONNES :   approbation, réaffirme ce qui doit ou devrait être, la façon dont il faut ou faudrait réagir.
MONOLOGUES INTERIEURS
En positif: j'aime que les choses soient en ordre, que les gens se comportent comme il convient.
En négatif: on me considère comme un persécuteur. On me dit que je suis autoritaire. Exigeant avec moi-même et avec les autres.
AVANTAGES : transmet ce qui structure le corps social et donc favorise l'intégration de l'individu, voire dans certains cas sa survie. Ses « réponses » sont sécurisantes. Il  protège  du  danger  en  posant  des  limites.
INCONVENIENTS : peut, s'il est trop rigide, inhiber l'expression individuelle, nier la sensibilité, censurer la créativité. Fondamentalement conservateur, il peut être inadapté à son environnement actuel. Persécuteur possible.

PARENT NOURRICIER

COMPORTEMENT GENERAL : aidant, réconfortant, emprunté aux parents, aux figures parentales et à la culture.
ATTITUDES PHYSIQUES : gestes d'accueil et d'ouverture, donne des tapes sur l'épaule, bras ouverts, souriant, donne des signes d'encouragement,  regarde quelqu'un travailler en se tenant derrière lui, penché en avant, attitude enveloppante.
VOIX : apaisante, chaleureuse, soucieuse de l'autre, réconfortante.
EXPRESSIONS VERBALES : n'hésite pas à me demander si tu as besoin de quelque chose, sois sûr que, ne t'en fais pas, je m'en occupe, où est-ce que ça fait mal, c'est bon pour toi, sois prudent, ce n'est pas grave, je vais le faire à ta place, voici comment faire,
MOTS : sécurité, danger, protection, conseil, aide, comme ceci, exemple, magnifique, très bien, confiance, aider, accueil, soutien.
CONTENU : recettes ou façons de faire, habitudes, traditions.
ORIGINE : sociale et culturelle.
ATTITUDES PAR RAPPORT A DES FAITS OU PERSONNES : y voit des signes d'encouragement ou de découragement, de chances ou de dangers, des joies ou des souffrances potentielles.
MONOLOGUES INTERIEURS
En positif : j'aime m'occuper des autres, je sais que je fais bien, avoir le sentiment d'être utile.
En négatif : les gens me traitent comme si j'étais un sauveteur professionnel ; je les prends en charge. Ils me pompent toute mon énergie et j'ai l'impression que finalement je leur fais plus de mal que de bien. Après tout ce que j'ai fait pour eux ! Mais je ne peux pas les abandonner, finalement ils sont plus à plaindre que moi.
AVANTAGES : protège et crée les conditions nécessaires à l'épanouissement de l'enfant, à sa sécurité, ce qui est une des conditions importantes de l'apparition d'un véritable adulte.
INCONVENIENTS : il peut empêcher le développement de l'autre. Trop de protection finit par étouffer.

ENFANT SPONTANE

COMPORTEMENT GENERAL : libre, spontané. Tient peu compte des contraintes de l'environnement social.
ATTITUDES PHYSIQUES : aimant s'amuser, bouger, explorer, créer, langage corporel varié, peu de pudeur physique, saute, applaudit, se trémousse, regard direct, très expressif, vit toutes ses sensations, bâille, s'étire, court, chante.
VOIX : haute, libre, énergique, spontanée, fluctuante, sans inhibition.
EXPRESSIONS VERBALES : langage simple, onomatopées, imitations,  répétitions, parle pour lui-même, exclamations, interjections, je veux, je ne veux pas.
MOTS : chic, berk, ouais, merde, zut, hé, ah, c'est bon, pas bon, aïe, oh la la, bof, chouette !
CONTENU : besoins physiologiques et biologiques de base, sensations (plaisir et souffrance) et émotions : joie, peur, colère, tristesse.
ORIGINE : biologique.
ATTITUDES PAR RAPPORT AUX FAITS OU AUX PERSONNES : voit des sources de plaisir ou de souffrance, ce qui déclenche des émotions.
MONOLOGUES : positifs ou négatifs suivant que l'émotion est en relation avec la situation ou l'environnement.
AVANTAGES : source de toute énergie et de tout plaisir,  l'Enfant  Spontané  est  la base  biologique  sur  laquelle  s'édifie  la personnalité.
INCONVENIENTS : l'Enfant Spontané peut être un enfant «sauvage»;

ENFANT ADAPTE SOUMIS

COMPORTEMENT GENERAL : réagit en soumission aux figures parentales et institutions.
ATTITUDES PHYSIQUES : soumise, tenant compte des autres en les mettant à l'aise,  respectueux des usages et des normes, réservé.
VOIX : respectueuse, raisonnable,  plaintive, hésitante.                                       
EXPRESSIONS VERBALES : j'aimerais bien, vous avez raison, j'essaie, s'il vous plaît, pourriez-vous…  phrases anonymes en « il » et « on » .
MOTS : coupable, honte, timide, essayer.
CONTENU : (savoir-vivre, étiquette), réflexes conditionnés, sentiments.
ORIGINE ATTITUDES : réagit en fonction des figures parentales suivant la sécurité ou l'insécurité éprouvée.
MONOLOGUES : ce n'est pas correct, il ne faut pas exagérer, ça ne sert à rien de se faire remarquer,  moi je sais coopérer, finalement l'essentiel c'est qu'on s'entende, mon avis n'apportera pas grand-chose.
AVANTAGES : intègre les automatismes sociaux utiles pour la vie en société.
INCONVENIENTS : l'excès de soumission mène à l'indécision, au trouble.

ENFANT ADAPTE REBELLE

COMPORTEMENT GENERAL : réagit en opposition aux figures parentales et institutions.
ATTITUDES PHYSIQUES : rebelle, tenant compte des autres en se révoltant (il peut aller jusqu'à la violence), coupe la parole, il élève la voix, sourire malicieux, éventuellement grossier, il répond du tac au tac.
VOIX : violente, énergique, forte, contenue, rageuse.
EXPRESSIONS VERBALES : vous n'avez pas le droit, vous pouvez toujours courir, j'aimerais bien voir ça,  je ne veux pas.
MOTS : fier, oser, droit.
CONTENU : réflexes conditionnés et sentiments.
ORIGINE : sociale et culturelle, socialisation de l'Enfant Spontané.
ATTITUDES : réagit en fonction des figures parentales suivant la sécurité ou l'insécurité éprouvée.
MONOLOGUES : c'est toujours pareil, je vais me défendre, il ne faut pas se laisser faire, ils n'ont pas le droit,   je vais leur montrer que je sais me défendre, les autres se laissent faire.
AVANTAGES : protège l'Enfant Libre face aux excès de pouvoir. 
INCONVENIENTS : l'excès de rébellion mène à l'agitation ou à la violence

L'ENFANT CREATEUR

COMPORTEMENT GENERAL :  lunatique. Enfant absorbé dans ses rêves et ses créations.
ATTITUDES PHYSIQUES : agité, actif, bruyant, détruit pour comprendre, complètement absorbé dans ce qu'il fait.
VOIX : primesautière, monte et descend, mal articulée, curieuse, investigatrice sonore, manipulatrice.
EXPRESSIONS VERBALES : et si ? Pourquoi ? Pose de « grandes » questions sur des évidences ou des sujets tabous, j'ai une idée, expressions argotiques nouvelles, ah oui, je vois... (intuitivement), jeux de mots.
MOTS : intuition, arranger, supposition, peut-être, hum ! hum !
CONTENU : intuitions, idées magiques, comment manipuler les gens.
ORIGINE : pré-logique, partielle et inachevée.
ATTITUDES PAR RAPPORT AUX FAITS OU AUX PERSONNES : intérêt ou ennui, amusement ou indifférence.
MONOLOGUES
Positifs : Ce qui me plaît, c'est d'aborder une nouvelle personne, un nouveau travail, un nouveau problème et de deviner ce qu'il y a derrière. Généralement, la première impression, c'est la bonne.
Négatifs : je sens des choses confuses, des forces occultes autour de moi. Des gens qui essaient de me faire faire ce dont je n'ai pas envie. Je crois qu'un jour quelqu'un viendra qui saura m'aimer et m'apprécier, et j'essaie d'y penser beaucoup pour le faire arriver plus tôt.
AVANTAGES : peut constituer pour l'Adulte particulièrement dans le domaine des relations humaines, un guide précieux. Comprend bien l'Enfant, et stimule l'activité créatrice et artistique.
INCONVENIENTS : le brillant du Petit Inventeur n'est souvent que de surface et aide à entretenir des idées magiques, des superstitions, des rêves secrets qui tant qu'ils n'ont pas été mis au grand jour par l'Adulte, biaisent toute l'activité de la personne.

L'ADULTE

COMPORTEMENT GENERAL : neutre, écoute, reformule, cherche les informations objectives, prend de la distance pour mieux comprendre la réalité, les situations.
ATTITUDES PHYSIQUES : posture droite et détendue, ouverte et neutre, attentive, fréquents contacts oculaires avec l'interlocuteur, regard direct et  neutre.
VOIX : égale, détendue, neutre, affirmation, négation, claire, confiante,  calme.
EXPRESSIONS VERBALES : je vois ce que vous voulez dire, si je vous comprends bien,  hypothèses, en résumé ;  phrases claires et concises, techniques, informatives, logiques, ont un contenu précis.
MOTS : quoi, quand, où, pourquoi, qui, comment, combien, oui, non,  alternative, possibilité, probablement, relativement, je pense, faits, résultats,  objectifs, moyens, méthode, exacte, inexacte, hypothèses.
CONTENU : faits, idées, probabilités. Informations sur la personne elle-même et sur son environnement.
ORIGINE : logique et culturelle.
ATTITUDES PAR RAPPORT AUX FAITS ET AUX PERSONNES : connaissance ou ignorance. Enregistrement ou non-enregistrement.
MONOLOGUES
Positifs : j'ai confiance en moi. Quand je prends un problème en main, si je décide de le résoudre, alors je prends le temps et les moyens voulus et j'y arrive.
Négatifs : l'adulte exclusif, sans contact avec l'Enfant ou le Parent, nie la richesse humaine de la personnalité. Il devient alors froid, distant, sans morale, et sans spontanéité.
AVANTAGES : le véritable agent de transformation, il a la capacité de gérer et d'intégrer le potentiel des autres états du Moi.
INCONVENIENTS : s'il n'intègre pas les besoins du parent et de l'Enfant,  il   peut   sembler   froid,   sans   valeurs   et   sans   sentiments   profonds.   Son développement est lent et il lui faut longtemps pour être réellement capable de prendre la direction de la personne. Il dépend de l'énergie de l'Enfant et du Parent, et doit donc être en accord avec eux pour bien fonctionner.

LES ETATS DU MOI ET LA RESOLUTION DE PROBLEMES

Parent Normatif

Il est gardien de la «loi», des valeurs et veille au respect des limites et des normes. Il dirige le choix de solutions vers celles qui sont en accord avec ses valeurs. Cette attitude peut être inadaptée à la situation actuelle, ce qui est nuisible si elles sont imposées. 
Ex : - Nous avons toujours fait comme cela et avec succès. Il n'y a pas de raison d'en changer.

Parent Nourricier

Il  valorise la personne et lui donne le droit à l'erreur. Il l'encourage à bien faire. Cependant trop rassurant, le Parent Nourricier peut encourager la faiblesse, excuser l'inefficacité. Bref, il peut encourager et décourager.
Ex : - Ne vous inquiétez pas pour cette erreur, de toute façon, l'expérience vous sera profitable.

Enfant Spontané

Il ignore l'existence des problèmes, il n'en a pas. Il dit clairement ce qu'il veut et ce qu'il ne veut pas. Quand le plaisir ou la souffrance sont trop intenses, il les exprime fortement.  Les sensations sont extrêmement fines et riches d'informations pour l'Enfant Créateur et pour l'Adulte.                  Ex : - Chouette

Enfant adapté

Il  répond aux problèmes en épousant des modèles préétablis dont l'efficacité compte moins que le rapport qu'ils ont avec l'autorité (soumission ou rébellion).   En cas de situation inhabituelle,  il sera peut-être inhibé par la crainte et l'hésitation.        Ex : -  De toute façon, que voulez-vous faire? ça ne changera jamais.

Enfant créateur

L'Enfant Créateur occupe une place importante dans la résolution de problèmes. La qualité de ses observations en matière de relations humaines (faites dans le foyer familial) lui permet souvent « d'inventer ». Mais son raisonnement est peu élaboré, il s'en tient donc à des solutions simples, quelquefois géniales mais souvent simplistes ou irréalistes.      Ex : - Il y a quelque chose qui se mijote, j'en suis sûre. Regarde cette activité.  Je sens que je suis une bonne piste, j'en suis certain.

Adulte

La résolution de problèmes est la fonction permanente de l'Adulte. Il émet des hypothèses, évalue des solutions sans jugements de valeur et sans émotions. Son fonctionnement dépend de la qualité des informations et des programmes dont il dispose.  L'Adulte est souvent contraint par l'urgence de faire appel aux solutions toutes faites que lui proposent les autres états du moi.

VOTRE POSITION DE VIE

Suivant les expériences, surtout l'entourage familial, chaque individu a adopté assez rapidement (avant 7 ans) une des 4 positions de vie.   Celle-ci influence ensuite la manière dont un individu pense, agit et entre en relation avec les autres. Nous pouvons distinguer 4 positions de vie (ou 4 façons de voir les relations entre soi-même et autrui).  Chacun des deux pôles de la relation peut être perçu positivement (+) ou négativement ( - ).

+ -  (OK / non OK) ou   JE +  TU -

Cette solution est celle de l'expansion et de domination.
La personne s'identifie à ce qui est grandiose et glorieux. Elle recherche l'originalité, la perfection et/ou la revanche.  Elle est d'une susceptibilité excessive à la critique, elle est agressive et batailleuse. Elle ne peut supporter d'être sans aucune valeur, en faute, ou encore sans défense.  Elle manque de considération pour les autres : les dévalorise ou ne leur fait pas confiance. Elle interprète les positions de vie en termes de pouvoir. Elle est forte et dynamique, mais manque de sensibilité. 
Je m'accepte comme je suis et je n'accepte pas l'autre comme il est ; je me sur-valorise et je dévalorise l'autre.  Devant  un  problème,  je cherche un coupable et le coupable c'est l'autre. Je l'attaque, c'est ta faute; je le chasse ou je l'élimine.   Attitudes de domination et d'agressivité. Les événements sont traduits en termes de pouvoir. Les sentiments qui me caractérisent : le mépris et la pitié, la colère.

+ +  (OK /OK)  ou  JE+  TU+

C'est la solution la plus constructive : dans cette position, la personne prend conscience de ses propres responsabilités, agit de façon réaliste et constructive. Elle a confiance en ses propres capacités. Elle vit des sentiments d'amitié, d'unité, de force, d'accord avec elle-même et avec la vie.
Elle tend à la réalisation et l'actualisation de son potentiel, elle veut vivre profondément à tous les niveaux (sensations, émotions, idées, valeurs). Elle est honnête avec elle-même, active et productive.
Cette position ne signifie pas « tout le monde il est beau, tout le monde il   est   gentil »,   mais  je   m'accepte sans méconnaissances et j'estime qu'avec l'autre, je peux avoir des rapports constructifs.  Devant un problème je cherche une solution, une synergie, une coopération.  Les événements sont gérés avec une attitude de gagnant.
Les émotions sont celles de l'Enfant spontané, peur, joie, colère, tristesse.

- -  (non OK / non OK)  ou  JE - TU -

La solution de résignation. Souvent en retrait et désintéressée, elle est complaisante à l'égard de ses propres faiblesses, elle remet ses obligations au lendemain ou bien les oublie.
Cette personne préfère ne rien demander plutôt que d'essuyer un refus ; aversion au changement, boit et mange trop, incapable d'être heureuse.  Elle évite les inconvénients de son hypersensibilité en ne s'engageant jamais, elle est improductive,  destructrice et autodestructrice. 
Je ne suis peut-être pas terrible, mais les autres c'est pas mieux.  Il n'y a rien que l'on puisse faire. Devant un problème je cherche un coupable, et c'est tout le monde, c'est notre faute.
Attitudes d'abandon, de résignation. La tentation n'est pas le suicide ou l'homicide mais la folie. Les événements sont observés en spectateur résigné.  L'attirance  improductive et auto-destructrice pour les voies de garage provoque des sentiments de dérision, d'indifférence.

- +  (non OK / OK) ou  JE - TU +

La personne cherche avant tout à être aimée par les autres Elle se soumet aux autres et dépend d'eux.  Elle cultive et exagère son sentiment d'impuissance et sa souffrance et se présente en victime.  Elle se sent coupable, inférieure, méprisable, dépressive, suicidaire, stupide, rejetée.  Elle a aussi de l'admiration pour la fierté et l'agressivité chez les autres, a besoin d'aide et ces besoins deviennent des demandes.  Elle a aussi un fort besoin de se faire remarquer, et croit qu'on se sert d'elle.  Elle ne supporte pas d'être seule et interprète les positions de vie en terme d'amour.
Je me dévalorise et je sur-valorise l'autre.  Devant un problème, je cherche un coupable, et le coupable, c'est moi. Je prends la fuite, c'est ma faute. J'ai des envies de suicide. Mes attitudes sont d'admiration, de honte, de culpabilité.  Les événements sont traduits en termes d'amour.  Les sentiments qui me caractérisent : la peur, la tristesse.

La plupart des gens ne sont pas fixés dans une seule position mais ont une position dominante qu'ils quittent en fonction des situations, des personnes concernées ou du degré d'urgence.
Par exemple, un employé de bureau pourra, au travail, se situer dans une position - + , en rentrant chez lui, il pourra compenser la dévalorisation qu'il subit dans son travail en tyrannisant sa femme et ses enfants (position + -) et lorsqu'il est avec des amis, il peut aussi se situer dans des rapports d'égalité et d'amitié (en position + +) .
Enfin, sur un plan de réflexion générale, il peut se considérer comme un raté dans une société pourrie (position - -).

Pour information :
Si l'on ajoute un troisième signe algébrique aux 2 premiers, il permettra de définir, outre le rapport à soi (je), le rapport à l'autre (tu) et le rapport à l'entourage lointain (il).

Chacun d'entre nous connaît toutes ces positions. Nos positions de vie peuvent varier suivant le contexte, le type de personnes ou de situation dans lequel on se trouve.
On peut être + + avec les copains, - + avec son patron, + - avec son chien et - - quand on discute avec un supporter désabusé de l'équipe de football argentine.
Certains auteurs prétendent que les enfants sont + + et que c'est l'éducation qui peut les faire changer de position. D'autres prétendent qu'ils sont - + et qu'il s'agit de les faire accéder au + +.
L'essentiel semble être d'accéder au + + réellement sans faire semblant, sans méconnaissance. Dépenser beaucoup d'énergie pour avoir l'air d'être OK tout en ne l'étant pas pourrait être un racket de joie.

En fonction des signes de reconnaissance que nous avons reçus dans notre passé, une position de vie, une image de nous-même s'est ancrée en nous, à laquelle nous revenons le plus volontiers dans certaines situations caractéristiques.
Vos résultats au test « Position de Vie » vous permettent de repérer votre position de vie la plus fréquente.

Quelques questions à se poser :

Est-ce que j'ai répondu aux questions en fonction de ce que je fais ou en fonction de ce que j'aimerais faire ?
Ai-je donc l'image de ce que je suis ou de ce que j'ai envie d'être ?
Dans quel type de situation suis-je constructif (++) ?
Si je refaisais ce questionnaire dans d'autres conditions, y aurait-il un changement dans mes réponses ?
Parmi les attitudes que j'ai, y en a-t-il que je souhaiterais modifier ?      
Quel est le déclencheur de la position de vie incriminée ?
Quand ai-je déjà vécu le même type de situation dans un état d'esprit  ++ ?
Qu'est-ce que ces expériences m'apportent comme information sur les ressources dont je dispose ?

LES GAGNANTS ET LES PERDANTS

On voit qu'il existe une différence de nature entre la position de vie ++ et les autres : dans la position de vie ++, l'Adulte est le plus souvent au contrôle. Quand la personne se confronte à un problème, elle cherchera la meilleure solution pour en sortir : « Que faire ? »
Elle se posera  des questions du type : « Comment faire pour ? » ou  « Qui fait quoi ? », dans une attitude de résolution de problèmes, de négociation.

Inversement, dans les positions de vie négatives, la question posée sera : « A qui la faute?»
En position  + - ; ce sera la faute des autres, et la solution adoptée sera ma solution.
En position - + ; ce sera ma faute et la solution retenue sera donc la vôtre.

On est en fait dans un processus d'évaluation des personnes.  Dans un groupe de travail, par exemple, on choisira la solution du leader.   

La position  - - peut être vécue de plusieurs façons : aboutissant à un échec personnel (ou social)  ou point de passage utile ou nécessaire pour aboutir à la coopération de la position  ++.

On peut résumer cette opposition entre la position de vie positive et les positions de vie négatives dans l'opposition gagnant/perdant : en effet, les positions de vie entraînent une certaine attitude dans la vie tout entière.
Le gagnant sait ce qu'il fera s'il perd (il accepte l'hypothèse de l'échec, en tient compte) et le garde pour lui.  Il prend donc des risques calculés, perdant parfois quelques batailles, pour gagner sa guerre.
Le perdant sait ce qu'il ferait s'il gagnait et le dit à tout le monde.  Il s'agit pour lui de ne pas se confronter à l'échec ; il ne prend donc aucun risque. Mais ne jamais investir implique qu'on ne gagne rien.

LES POSITIONS DE VIE et LES ETATS DU MOI

La position de vie  + -  à position de domination.

L'état du moi dominant est donc le Parent. Il se distingue en  deux types : le Parent Normatif et le Parent Nourricier. Ils remplissent des fonctions positives mais, associés ici à une position de vie où on dévalorise l'autre tout en se sur-valorisant. Ils s'appelleront :
le PERSECUTEUR  (Parent Normatif négatif) ; la personne énonce la norme non pour sa valeur propre, mais pour assurer son contrôle sur les autres.  Ces sentiment ou émotions préférentielles seront le mépris ou de colère
le SAUVETEUR  (Parent Nourricier) ; la personne aide les autres non pour les aider à devenir autonomes (rôle du  «bon» Parent Nourricier) mais au contraire pour les maintenir sous sa dépendance. Ces sentiments ou émotions préférentiels seront la pitié.

La position de vie  - +  à position de dominé.

L'état du moi au contrôle ici est l'Enfant Adapté, qui peut être Soumis ou Rebelle. Soumis, il intègre un certain nombre d'automatismes sociaux.  Rebelle, il s'oppose parfois à l'excès de ces automatismes pour protéger l'Enfant Spontané.  On peut qualifier l'Enfant Adapté dans une position - + de VICTIME, ayant 2 types de comportements, soumis ou rebelle.  La VICTIME Soumise tendra à susciter chez l'autre le comportement de SAUVETEUR, la VICTIME Rebelle tendra à activer chez les autres un comportement de PERSECUTEUR .
Dans les positions de vie, il est difficile, même avec beaucoup de bonne volonté, de changer d'une position négative (+ - , - + , - - ) pour arriver à la position positive (++).  Le changement de position de vie ou de style de communication, demande non seulement de la bonne volonté mais aussi un travail de longue haleine.
Certaines techniques de communication peuvent faciliter la tâche. Ces techniques concernent surtout l'Adulte, qui est peu présent dans les positions de vie négatives.  Pour bien communiquer, il nous est souvent nécessaire de découvrir les préoccupations et les besoins des individus et des groupes dans notre entourage et de comprendre la façon dont ils définissent leur environnement et perçoivent leurs problèmes.
Ceci ne veut pas dire que nous devons épouser la vision d'un autre et oublier la nôtre, mais plutôt qu'il faut arriver à mieux comprendre et intégrer plusieurs  perceptions  différentes. Pour y arriver, il est indispensable de se trouver dans la position de vie «je +/tu+».  Mais souvent, votre interlocuteur : ne se « livre » pas rapidement ; n'exprime pas clairement sa pensée ; n'a pas réfléchi suffisamment à son problème : n'exprime pas explicitement ses motivations profondes.

De plus, nous sommes très axés sur nous-mêmes et notre objectif, et donc difficilement capables d'écouter et de dialoguer avec autrui.